La sculpture selon Mapie

Publié le par LG

Art. L’atelier Mapie propose des stages de sculpture et de peinture à la rentrée pour enfants et pour adultes.

Installé sur la rue d’Estimauville depuis deux ans, l'atelier d’art Mapie programme de nouveaux stages et cours à partir du 3 septembre 2007.

« Je travaille surtout les chevaux et les corps humains personnellement », explique Marie-Pierre Denize, dite Mapie, propriétaire et formatrice de l’atelier. Ainsi le contenu des stages proposés est surtout l’étude du corps humain et animal, étude du mouvement et de l’équilibre.

Cette année, en plus de cours de sculpture habituel, des nouveaux stages de dessins de base sont ouverts. Pour les enfants, le travail consiste à des sujets divers en réel ou sur photos; pour les adultes, des études du nu avec modèles féminins et masculins sont sur le planning. Quant à la sculpture, des cours de nu deviendront réguliers.

Parmi les différents supports et techniques du travail, l’artiste préfère elle-même la sculpture avec la terre. « C’est fort au niveau émotionnel. Chacun sort quelque chose à l’intérieur sans se rendre compte. »

Appelée par les entreprises, Mapie se déplace pour organiser des stages dans ces établissements. « Cela dure une demie journée en général, dans le but d’harmoniser les cadres et les ouvriers par un acte artistique », confirme sculpteuse et peintre, « après la détente, les employés se concentrent plus dans le travail ».

Si vous avez l’envie de mettre les mains dans la terre, ne passez pas à côté de cet atelier d’art.

 

Atelier Mapie: 11, rue d’Estimauville du Havre

Porte ouverte le samedi 1er septembre 2007.

Ouvert du lundi au vendredi, de 10h à 16h. Un week-end par mois selon le planning.

Tarifs différents selon les activités, à partir de 14 € à l’heure.

Renseignements: 06.80.64.13.89; mapie.sculpt@yahoo.fr

artdutoucher.over-blog.com

Cet article a été publié dans Paris-Normandie version du Havre le mardi 28 août 2007.

Publié dans Paris-Normandie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article