Le sens de l’Assomption

Publié le par LG

Religion. En France, les catholiques fêtent chaque année la journée du 15 août dédiée à la Vierge Marie.

La foi chrétienne se repose sur le Pâque, la résurrection de Jésus. C’est lui qui a annoncé à l’Humanité son avenir. Pourtant, par la volonté de Dieu, l’expérience de vie que Jésus a connue, il l’a partagée avec sa mère, la Vierge Marie.

Dès les premiers siècles, les églises d’Orient fêtent la Dormition de la Vierge Marie. En occident, l’Assomption se célèbre depuis sixième siècle. « Le mot assomption est venu du verbe assumer », explique le Père Jacques Soulé, « la Vierge Marie a assumé la foi dans la plénitude de son existence ».

En 1950, le Pape Pie XII a proclamé que l’Assomption est une vérité de foi. C’est une affirmation pour dire que tout le monde est appelé à cette voie.

Pour la France, cette fête religieuse a une signification spéciale pour elle. « Un vœu a été fait par Louis XIII, le roi de la France, de consacrer le royaume à la Vierge Marie dans la gloire de l’Assomption », raconte le Père Soulé. Depuis cette époque-là, des processions se célèbrent partout dans la France pour cette journée. La Vierge Marie est devenue la protectrice et la patronne du royaume de la France.

Aujourd’hui, seules quatre fêtes religieuses ont un statut de jour férié en France, dont l’Assomption.

Au Havre, plusieurs messes se dérouleront autour de cette fête, dans des différentes églises, dont trois célébrations importantes. Le mardi 14 août, une messe anticipée se tiendra à l’église Sainte-Anne, la mère de la Vierge, à 18h30. Le mercredi 15 août, une grande messe se passera à la cathédrale de Notre-Dame de l’Assomption à 10 heures Un pèlerinage se célébrera à l’église de Notre-Dame des Flots à Sainte-Adresse à partir de 15 heures.

Cet article a été publié dans Paris-Normandie version Le Havre du mardi 14 août 2007.


Publié dans Paris-Normandie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article