Une rencontre culturelle

Publié le par LG

L'association Sans détour accueille un groupe de jeunes européens au Havre jusqu’au 31 juillet.

Différente des autres colonies de vacance proposées par cette association havraise, ce séjour est le premier qui permette aux jeunes européens de passer un peu de temps ensemble au Havre. «Les laisser vivre en commun, c’est une autre façon de découvrir et d’aborder l’Europe», explique Jérémie Saunier, responsable de l’organisation. «Nous trouvons que c’est beaucoup plus riche culturellement. Avec la communication, ils peuvent se débarrasser des préjugés entre les différents pays», ajoute-t-il.

Le groupe est composé de cinq Français, sept Suédois, et neuf Allemands. «Les jeunes ont entre quatorze et dix-huit ans, mais la plupart a seize ans», poursuitIrina Schreiber, accompagnatrice allemande.

Des visites touristiques sont organisées à Etretat, Deauville, Paris, mais la plupart des activités se déroulent au Havre: rallyes, visite du port en bateau, tournois sportifs avec les jeunes ...

Les jeuens sont logés au centre de d’hébergement del’association Sans détour. «Nous avons reçu quarante-deux demandes en tout, mais à cause de manque de place, nous avons limité le nombre des Français», regrette Jérémie Saunier. L’association prévoit un projet d’agrandissement.

«Le Havre est une ville d’échange européenne, il faut avoir une structure adaptée, nous allons donc présenter à la ville un projet nommé CHENE, Centre d’hébergement et d’échange normand et européen, pour construire la plus grande auberge de jeunesse du Havre».

L’organisme compte élargir cette initiative à tous les centres de vacances qu’ils organisent, ce qui donnera plus de choix aux participants.

Ce qu'ils ont dit...

M
anon Saunier, 16 ans, Française.

«Avant, dans les groupes, il n’y avait que des Français, cette fois, j’ai fais la découverte de Suédois. En général, nous parlons en anglais ou en allemand. Il est facile de se comprendre et nous pouvons vraiment discuter de tout.»

Laura Materne, 17 ans, Allemande.

«C’est la première fois que je viens en France. Les Français sont gentils, accueillants et ouverts. Je suis impressionnée par le pont de Normandie et les bâtiments Perret. Mais les rues sont plus sales que je ne l’imaginais.»

Daniel Swahn, 13 ans, Suédois.

«Je n‘étais jamais venu en France . Je trouve ce pays magnifique. J’aimerais rester plus longtemps ici. C’est plus joli que je ne l’imaginais. Les gens disent que les Français n’aiment pas parler en anglais, mais moi je n’ai pas eu de problème. C’est intéressant de rencontrer des jeunes de différents pays.»

Cet article a été publié dans Paris-Normandie version Le Havre du lundi 30 juillet 2007.

Publié dans Paris-Normandie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article