Les enfants dessinent pour le Cachemire

Publié le par LG

En répondant à l’appel du mouvement «Karakorum 2007, les somets de la solidarité», des élèves de l’école Jean Maridor ont montré leur enthousiame pour aider les victimes du séisme en 2005.

Deux ans après la catastrophe naturelle qui a touché le Cachemire, la reconstruction des logements et du bien-être avance à peine dans la région pakistanaise sinistrée.

A l’école Jean Maridor dans le quartier de Graville au Havre, la classe de CE2 a réalisé des dessins pour réconforter les enfants.

« Le but est de sensibiliser les petits », explique Laurence Roncé, maîtresse de cette classe. « Ils étaient très surpris quand ils ont su qu’au Cachemire les cours se faisaient sous les tentes », ajoute-elle.

Depuis la semaine dernière, les vingt-deux élèves ont plongé dans cette action de solidarité. L’arc-en-ciel signifie l’unité de la terre, les gens partout dans le monde voient la même chose; la colombe est le signe de la paix; l’école Jean-Maridor peut donner des idées aux enfants de ce pays lointain pour la reconstruction de leur propre école…

Les dessins vont être envoyés au Cachemire accompagné de deux photos de la classe et d’un appareil photo jetable. Les associations initiatrices vont les amener dans la région avant le 15 août, date de la cérémonie pour poser la première pierre de la nouvelle école. « Les élèves pakistanais pourront nous renvoyer l’appareil pour que nous fassions le développement des images ici. Ils pourront nous raconter leur vie quotidienne de cette façon sans avoir à payer », précise Mme Roncé.

A la rentrée prochaine, en fonction de la réponse du bout du monde, la directrice de l’école, Christine Blanc, décidera s’il y aura une action de solidarité plus vaste dans toute l’école.


Pour en savoir plus sur le mouvement « Karakorum 2007 », voir le site:
http://www.karakorum2007.com

Ecole-Jean-Maridor-1.jpg   Les élèves souhaitent «bonne chance» aux enfants pakistanais















Cet  article a été publié dans Paris-Normandie  version Le Havre, le samedi 7 juillet 2007.

Publié dans Paris-Normandie

Commenter cet article